Profession

Les outils et méthodes de travail varient en fonction des objets d’étude et des buts à atteindre:

  • Regroupement et consultation de la documentation déjà existante (études et publications)
  • Recherches en archives (fonds publics et privés), ainsi qu’en ligne; regroupement de la documentation iconographique (plans, vues, photographies) et textuelle (titres et droits, devis, comptes, correspondance, etc.)
  • Documentation de l’objet in situ, description et identification de ses caractéristiques principales, et détection des transformations et des travaux importants.
  • Analyse et mise en perspective historique et culturelle, à travers notamment des comparaisons (mode de construction, style, fonctions, etc.)

Collaboration avec des spécialistes d’autres domaines (archéologie, histoire, restauration d’art, anthropologie, dendrochronologie, etc.)

Les membres de l’ARHAM sont titulaires d’un master universitaire en histoire de l’art, archéologie ou histoire, ou au bénéfice d’une formation ou d’une expérience professionnelle jugée équivalente dans le domaine du patrimoine. Ils ont pour la plupart été formés dans les universités de Suisse romande (Fribourg, Genève, Neuchâtel et Lausanne). L’Université de Lausanne en particulier dispense un enseignement en histoire de l’art unique en Suisse – «Architecture et Patrimoine» –, qui a contribué à la spécialisation et la professionnalisation de l’histoire du patrimoine dans nos régions.

Certains membres de l’ARHAM ont en outre suivi des formations complémentaires dans des domaines connexes (archivistique, muséologie, etc.).

Les historiennes et historiens ARHAM accordent une grande importance à la formation continue et au développement de la recherche à travers les échanges scientifiques. Ils/elles participent à des stages et des colloques en Suisse et à l’étranger, se réunissent régulièrement pour partager les résultats de leurs travaux et contribuent à leur diffusion par de nombreuses publications.

Les membres de l’ARHAM reçoivent des mandats de collectivités publiques (cantons, communes, etc.), d’institutions privées ou de particuliers.

Les prestations proposées portent sur le patrimoine construit, que ce soit des sites, des édifices ou des éléments relatifs à des édifices (peintures murales, éléments sculptés, papiers peints, cloches, poêles, tuiles, mobilier, etc.). Elles comprennent:

  • des études historiques
  • des publications
  • des contenus pour des plateformes internet
  • des missions de recensement architectural ou d’inventaire
  • du conseil et des recommandations
  • du suivi de chantiers
  • l’élaboration de panneaux didactiques
  • des conférences
  • des visites guidées

Les membres de l’ARHAM produisent leurs résultats sous les formes les plus adaptées à un public ciblé et vaste: professionnels et professionnelles du patrimoine, usagers et usagères, touristes, écoliers et écolières, etc.

  • © Alain Kilar | SBC-Fribourg
  • © ARHAM
  • © N. Zermatten | Doc. photographique - Ville de Genève
  • © Jean-Marc Biner